Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le cinéma de Minuit

Mes critiques (Rattrapage)

9 Juillet 2009 , Rédigé par Fred Publié dans #Mes Critiques



I Vitteloni/Les inutiles *****- Comédie de Federico Fellini : Les aventures d'un groupe de jeunes gens qui occupent leur temps comme ils peuvent dans une petite ville isolée des années 50.

Un des plus beaux films de Fellini première période, frais et émouvant et servi par de formidables interprètes.


Le dernier tango à Paris
*** (-16)- Drame de Bernardo Bertolucci : Un couple séparé par l'âge vit une folle passion à Paris.

Un Bertolucci plutôt réussit en fait et assez émouvant porté par un Brando vieillissant qui assument bien sa vieillesse. Les fameuses scènes de sexes ne sont pas si nombreuses en fait. Pas désagréable.


La grande guerre
 
**** Comédie Dramatique de Mario Monicelli : Les aventures de deux amis en 1917 sur le front des Alpes.

Excellent film d'aventures mélangeant, comédie, émotion et grand spectacle avec une fin plutôt surprenante. Très réussie.




1900 **** (-16)- Fresque de Bernardo Bertolucci : Du début du 20ème siècle jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, le destin de deux hommes nés en même temps dans la même ferme, l'un riche, l'autre fermier.

Fresque impressionnante de Bertolucci portée par De Niro et Depardieu pour leurs premier gros rôles. Quelques longueurs, mais un classique du cinéma qui mérite sa réputation.



Les subversifs
**-Drame des Frères Taviani : Le jour de l'enterrement d'un homme politique influent, on suit les aventures de plusieurs couples italiens.

Pas inintéressant, avec des allusions sexuelles assez poussées pour l'époque, mais l'ennui finit quand même par gagner l'ensemble pour ceux qui ne sont pas passionnés par ce genre de cinéma.



Good Morning Babylonia **** - Comédie Dramatique des Frères Taviani : Les aventures de deux frères sculpteurs qui se retrouvent engagé par le cinéaste DW Griffith pour construire les éléphants de Intolérance.

Un des plus beaux films sur l'histoire du cinéma, frais et émouvant et plein de clins d'yeux pour le cinéphile.



L'inconnu
**** - Drame de Tod Browning : Un homme qui se fait passer pour un homme sans bras, mais qui est en fait un redoutable criminel exerce dans un cirque où il tombe amoureux de se partenaire qui a horreur qu'on l'enlace.

Du pur Browning avec une composition formidable de Lon Chaney.



La marque du vampire
****- Fantastique de Tod Browning : Pour résoudre le meurtre du châtelain, un inspecteur de police monte toute une organisation pour confronter le coupable.

Un film dépassé mais avec une ambiance et une atmosphère réussie et un coup de théâtre final toujours surprenant.



Bunny Lake a disparu **** -Suspense de Otto Preminger (-12) : Un frère et une soeur américain arrive à Londres avec la fille de cette dernière, hors celle-ci disparaît. L'inspecteur chargé de l'enquête en vient à douter de l'existence de cette fille.

Un suspense filmé presque comme un documentaire en évitant les clichés de Londres habituels avec une révélation finale bien amenée. Un très bon Preminger.




L'Obsédé ***- Drame de William Wyler (-12) :  Un homme enlève une femme et la séquestre.

Un titre original (The Collector) plus approprié pour ce Wyler inhabituel porté par ses deux interprères, Terence Stamp et Samantha Eggar. Pas mal, mais assez spécial.



Des pas dans le brouillard
*** - Suspense/Policier de Arthur Lubin : Dans le Londres victorien, un homme tue sa femme devenue trop envahissante, mais sa servante qui devine son geste le fait chanter.

Un drame criminel tout à fait étonnant avec un Stewart Granger à mille lieues de ses rôles de cape et d'épées qui faisait à l'époque. Il joue ici avec sa femme à la ville Jean Simmons. Par des partis pris culottés et une fin inhabituelle, le film demeure assez inhabituel et étrange dans la filmo des deux comédiens.


Terreur Aveugle ****-Suspense de Richard Fleischer (-12)-Une jeune femme devenue aveugle à la suite d'un accident de cheval revient dans sa famille après son opération. Mais celle-ci est assassinée par un fou dangereux. La jeune femme doit bientôt lutter pour sa vie.

Un suspense implacable mené de main de maître par Fleischer et porté de bout en bout par une épatante Mia Farrow et de savants et originaux mouvements de caméra, excellent.




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article