Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le cinéma de Minuit

Mes Critiques (Rattrapage)

11 Avril 2010 , Rédigé par Fred Publié dans #Mes Critiques

 

 

 

Loin de la foule déchaînée     Une fille formidable

 

 

 

 

 

Le Diable au Corps **** Drame de Claude Autant Lara avec Gerard Philipe, Micheline Presle  (1947)-Une femme s'éprend d'un homme trop jeune pour elle vers la fin de la première guerre mondiale.


Un très bon film loin de valoir sa sulfureuse réputation. Philipe et Presle à leur sommet, un classique.



Tovaritch **** Comédie Dramatique de Jacques Deval avec Pierre Renoir, Palau... (1935)-Un couple qui a fuit la révolution Russe à Paris et qui possède la fortune du Tsar sont sollicités par pas mal de monde.


Une curiosité plutôt réussie qui a certes vieillit mais qui se laisse voir avec une dernière partie plus dramatique.



Loin de la foule déchaînée ****-Drame de John Schlesinger avec Julie Christie, Terence Stamp, Peter Finch (1967)-En 1870 dans le Wessex, une femme qui a prit la direction d'une ferme se voit convoitée par trois hommes.


Une grande fresque intimiste qui n'est pas sans annoncé le futur Fille de Ryan de David Lean. Julie Christie qui sortait du tournage du Dr Jivago est aussi belle que dans le film de Lean.



Loulou ***-Drame de GW Pabst avec Louise Brooks (1929)-Une jeune femme frivole est accusée d'avoir tuer son amant en état de légitime défense, obligée de fuir elle tombe sous la coupe d'un escroc.


Le film culte de Pabst avec une exceptionnelle Louise Brooks.

 

 

Le journal d'une fille perdue ****-Drame de GW Pabst avec Louise Brooks (1929)-Une jeune fille orpheline est envoyée dans un pensionnat dirigée par un couple de direteurs tyrannique. Elle réussit à s'échapper. 

 

Quelques mois après Loulou, nouvelle collaboration Brooks/Pabst pour un film émouvant et sensible avec une fois de plus la superbe Louise Brooks.

 

 

Prix de Beauté **-Drame d'Augusto Genina avec Louise Brooks (1930)-Une jeune femme devient la vedette d'un grand concours de beauté, mais cela attise la jalousie de son fiancé. 

 

Un scénario pas inintéressant mais un film qui a terriblement mal vieillit du style jusqu'à l'interprétation des acteurs. Un document toutefois. 

 

 

Une fille formidable ****-Comédie Dramatique de Mauro Bolognini avec Carlo Dapporto(1953)-Un petit artiste de cabaret qui fait des tournées minables trouve la gloire avec une chanteuse qui l'épouse, mais celle ci lui vole la vedette. 

 

Un film tendre et touchant avec de superbe couleurs et un des premiers rôles de Sophia Loren. 

 

 

La Vena D'oro ****-Drame de Mauro Bolognini avec Richard Basehart (1955)-Un professeur âgé tombe amoureux d'une femme que son fils lui a présenté, mais le jeune homme devient jaloux. 

 

Un film émouvant et réussit qui comme curiosité offre un des premiers grands rôles au futur Terence Hill.

 

 

La Viaccia-Le mauvais chemin **-Drame de Mauro Bolognini avec Jean-Paul Belmondo, Claudia Cardinale (1961)-Un jeune homme tombe amoureux d'une prostituée, ce qui va le conduire à sa perte. 

 

Bons acteurs, scénario pas inintéressant, mais ambiance et atmosphère trop austères pour moi. Pas tellement mon genre de film.

 

 

La Corruption **-Drame de Mauro Bolognini avec Jacques Perrin, Alain Cuny (1963)-Au sortir de ses études, un jeune homme veut devenir prêtre, mais ce n'est pas le goût de son père patron d'une puissante maison d'édition qui le pousse, lors d'une croisière dans les bras d'une femme. 

 

Même remarque que pour La Viaccia, bien joué et tout, et tout mais pas du tout mon style. 

 

 

Metello ****-Drame de Mauro Bolognini avec Massimo Ragnieri, Ottavia Piccolo, Tina Aumont (1970)-Dans l'Italie du début du 20ème siècle, les aventures d'un jeune homme dans la tourmente sociale et politique de son pays. 

 

Un très beau film, bien joué, tourné avec d'important moyens (pas assez cependant comme l'aurait voulu Bolognini) et très bien fait. Une réelle bonne surprise.

 

 

La Venitienne ***-Comédie de Mauro Bolognini avec Jason Connery (1986)-A Venise au temps des Doges, les aventures d'un jeune étranger qui séduit deux femmes le temps d'une nuit. 

 

Sympathique et très frais avec une reconstitution soignée. 

 


Naples au baiser de feu ****-Drame d'Augusto Genina avec Tino Rossi, Michel Simon (1937)- A Naples dans les années 30, l'arrivée d'une femme sans scrupule va bouleverser la vie d'un chanteur de bar et mettre son amour et son amitié pour son camarade en danger. 

 

Un très beau film avec la garce de Viviane Romance habituée de ces rôles à l'époque. Tino Rossi ne se débrouille pas trop mal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

PapyLuc 27/02/2011 20:08


Pour ceux que ça pourrait interresser (il ya plein de truc içi) !

http://filmnoirphotos.blogspot.com/
http://filmnoirphotos.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

Je n' y ai aucun intérêt (juste pour votre information).


PapyLuc 27/02/2011 19:58


Merci à :
Fred aujourd'hui à 19h46.. qui nous observe !!!

Signé : LUC (depuis BELGIQUE/LIEGE (Luik/Lüttich)


Fred 27/02/2011 19:46


Monsieur "Papy Luc" je suis d'accord avec vous sur le fait que Patrick Brion nous refait souvent le même cycle ces dernières années, il faudrait qu'il se diversifie un peu.


PapyLuc 27/02/2011 19:15


"Dedée d'Anvers"... certes c' est interressant pour étudier "Simone - jeune - mais en même temps quel mauvais film !!!

Ceci dit, ce film est remarquable car en scène il y a d' autres actrices mais c' est toujours le problème avec le cinéma français... il se prend pour Hollywood alors que s' il fallait compter sur
lui.. on ne connaîtrait RIEN !!!


PapyLuc 27/02/2011 18:58


Bonjour,

Je ne suis pas sûr que Patrick Brion aie choisi la bonne voie pour nous interesser au cinéma (il choisit le franco-français, depuis longtemps, sans doute, selon les directives de
FRANCE-TELEVISION)

http://cinemademinuit.france3.fr/

Au revoir.