Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le cinéma de Minuit

Mes Critiques (Rattrapage)

1 Juillet 2010 , Rédigé par Fred Publié dans #Mes Critiques

 

 

 

Flesh (Une femme survint) **** Drame de John Ford avec Wallace Beery, Karen Morley (1932)-En Irlande, un boxeur de bar s'éprend d'une jeune femme qui va l'amener aux Etats Unis.

Un très beau film de John Ford avec la composition généreuse de Wallace Beery.



L'amant de Lady Chatterley  **** Drame de Marc Allégret avec Danielle Darrieux, Léo Genn, Erno Crisa (1955)-La femme d'un riche propriétaire s'éprend de l'homme à tout faire de la forêt.

Une très jolie adaptation surtout après l'excellente version de Pascale Ferran. Danielle Darrieux est excellente, le tout baigne dans une atmosphère très nature plutôt bienvenue.



Remorques **** Drame de Jean Grémillon avec Jean Gabin et Michèle Morgan (1941)-Un capitaine de bateau de sauvetage tombe amoureux d'une jeune femme qui est la femme du capitaine du bateau qui vient de secourir.

Le couple de Quai des Brumes se reforme pour un nouveau mélo très réussit mais très années 40. La première partie avec la tempête est un défi technique vraiment réussit pour l'époque.



Harakiri *** Drame de Fritz Lang avec Lili Dagover (1919)-Un marin danois s'éprend et épouse une jeune femme chinoise, mais il doit rentrer dans son pays.

Un Lang inhabituel pas si mal fait, mais pas son meilleur opus non plus.



White Cargo/Tondelaya ** Drame de Richard Thorpe avec Walter Pidgeon, Heddy Lamarr (1942)-En Afrique, une jeune indigène et la chaleur fait tourner la tête au nouvel assistant d'un propriétaire d'une plantation. Une curiosité proche du nanar, pas le meilleur Thorpe. Plus de détails ici.



La Schiava Del Peccato ****  Drame de Raffello Matarazzo avec Silvana Pampini, Marcello Mastroianni (1954)-Une prostituée essaie de se racheter en élevant une jeune fille qu'elle a sauvée d'un accident de train dont elle a elle même était la victime.

Un très beau mélo avec une composition émouvante de Silvana Pampini.



L'homme qui en savait trop **** Suspense d'Alfred Hitchcock avec Peter Lorre, Leslie Banks, Edna Best (1934)-A Londres, un couple essaie de sauver leur fille enlevée par des bandits qui veulent assassinner un chef d'Etat.

Une première version sympathique et plutôt réussie avec un final très spectaculaire.



Volpone *** Comédie Dramatique de Maurice Tourneur avec Harry Baur, Louis Jouvet (1940)-A Venise au temps des Doges, pour se venger de ses créanciers, un marchand ruiné Volpone se fait croire mourrant, mais cette situation se retournera contre lui.

Une adaptation assez croustillante de la célèbre pièce.



Prisonnier du Passé ****  Drame de Mervyn Le Roy avec Ronald Coleman, Greer Garson (1942)- A la fin de la Première Guerre, un soldat amnésique tombe amoureux, épouse la femme qu'il aime et a un enfant, mais à la suite d'un nouveau choc, il retrouve son identité, mais a oublié les 3 ans qu'il vient de s'écouler. Sa femme se fait engager comme sa secrétaire en espérant qu'il retrouvera la mémoire.

Un très beau mélo estampillé années 40 avec la trop rare Greer Garson dont ses films sont quasiment invisibles aujourd'hui.



Trahison à Athènes **** Guerre, Suspense de Robert Aldrich avec Robert Mitchum (1959)-En Grèce pendant l'Occupation un jounaliste militaire fuie les nazis qui veulent récupérer une liste qui comprend les noms des collaborateurs avec les américains.

Excellent suspense dans un cadre un peu inhabituel, très bon Robert Mitchum.



Thunderbolt **** Drame de Josef Von Sternberg avec George Bancroft, Fay Wray (1929)-Une jeune femme est aimée du gangster recherché par toutes les polices Thunderbolt, mais elle veut changer pour se marier. Arrêté et enfermé dans le couloir de la mort, Thunderbolt s'arrange pour faire arrêter l'amant de sa femme et le mettre dans la cellule en face de lui.

Une curiosité c'est le moins qu'on puisse dire, mais le résultat est plutôt réussit, mis à part quelques éléments de comédies assez malvenus dans ce genre de propos.


Amère Victoire **** Drame, Guerre de Nicholas Ray avec Curg Jürgens, Richard Burton (1957)-Dans le désert pendant la guerre, deux généraux amoureux de la même femme sont envoyés en Libye récuperés des documents importants.

Un très bon film de guerre plus psychologique que vraiment action qui n'est pas sans connotation avec Un taxi pour Tobrouk avec Lino Ventura qui sera réalisé quelques années plus tard.


 

 

Vous pouvez désormais consulter les critiques des films du cinéma de Minuit

 

 

ICI








Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article